top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurIgor Eeckhaut

La Mort et la Renaissance du Christ Cosmique



Toutes les anciennes civilizations classiques avaient leurs propres cosmologies, basées sur des observations du ciel à l'oeil nu. Certaines de ces civilizations ont ainsi passé leurs données à chaque génération suivante. Le résultat est une exactitude qui nous impressionne encore aujourd'hui. En comparant ces différentes cosmologies antiques révèle un fil rouge qui mène à une sorte de Cosmologie-Mère qui remonte aux temps paléolithiques. Ce fil rouge est un archétype qui est représenté, bien que sous différents noms, dans les plus anciens artéfacts et mythologies dans le monde: le Christ Cosmique.




L'Axis Mundi


Le concept d'un axe central autour duquel le cosmos entier tourne est central dans notre compréhension de l'espace et du temps. Logiquement nous trouvons ce concept dans toutes les cosmologies classiques du monde. La représentation la plus évidente l'Axe Mondial est l'axe de rotation de la Terre elle-même. C'est cette rotation qui fait que le Soleil courbe le ciel durant la journée ainsi que les étoiles et les planètes durant la nuit. Cet axe de rotation pointe directement à l'étoile polaire autour de laquelle tout l'univers semble tourner dans un cycle éternel. L’étoile polaire est la seule qui semble ne pas bouger de sa place et était donc considérée comme la plus haute divinité. La représentation la plus universelle de cet axe était un bâton de feu flanqué à sa base par deux gardiens qui font tourner le bâton. Au dessus du Bâton de Feu était le Seul Dieu qui présidait sur tout le cosmos. Les Aztèques l’appelaient Tezcatlipoca, pour les Mayas il s’appelait Hurakan, en Inde il était nommé Prince Dhruvi, pour les Celtes c’était l’Arbre du Monde présidé par le Dagda, les Nordiques l’appelaient Yggdrasil et en Egypte c’était Horus et Seth qui faisaient tourner le cosmos.



Le Bâton de Feu ou l’Arbre du Monde est la machine primordiale qui crée le Temps. Sa rotation crée la chaleur et rend la vie possible. Par contre, elle peut s’user et elle sujette à des manquements. Ceci cause le vacillement de l’axe de rotation terrestre qui est responsable pour la précession des équinoxes, un cycle de 26.000 ans. Ce vacillement fait que l’axe terrestre pointe à des différents étoiles polaires autour de ce cycle, et qui réclament leur position tous les 26.000 ans. Le symbole de l’Axe Mondial est hyper ancien et apparaît au moins dès l’ère paléolithique. Dr. Michael Rappengluck de l’Université de Munich est convaincu que les peintures dans la grotte de Lascaux en Dordogne révèlent des informations astronomiques importantes. La peinture la plus importante qui a fasciné un grand nombre d’archéologues est ‘l’Homme du Puits’, une image d’un homme-oiseau accompagné d’un bison et un autre oiseau au dessus d’un poteau. Selon Rappengluck, cette image était une représentation des étoiles Deneb (Cygnus), Vega (Lyra) et Altair (Aquila), aujourd’hui connu comme le Triangle d’Eté. Dans son livre révolutionnaire ‘Le Mystère de Cygnus’, Andrew Collins montre la correspondance avec les nombreux totems et poteaux de cygnes dans l’art shamanique qui apparaissent un peu partout dans le continent Eurasien et qui pointaient sans doute à l’époque où la constellation Cygnus occupait la position polaire vers 16.000 avant JC. Dans l'image ci-dessous, le grand cercle blanc représente les constellations polaires à travers leur cycle de précession de 26.000 ans:



Les peintures de Lascaux auraient été créées vers 14.500 avant JC, le moment où l’étoile Deneb située au début de la fourchette de la Voie Lactée ‘tombe’ de sa position polaire. Cette fourchette galactique est appelée la Fente Noire ou la ‘Matrice Galactique’. En effet, la Voie Lactée, vue comme une Femme arquée autour de la Terre, écarte ses jambes pour faire réincarner les âmes des défunts. C’est exactement au commencement de son ‘utérus’ que se trouve le Cygne céleste jadis nommé La Croix du Nord.



Cette Matrice Galactique est donc un Portail vers l’Au Delà qui ne bouge jamais de sa position dans la Voie Lactée. Par contre, sa coïncidence ou alignement avec la position polaire se passe seulement une fois tous 26.000 ans. Cet alignement astronomique des deux centres cosmiques devait signifier (cygni-fier) une époque de connection ‘ombilicale’ avec notre Mère Galactique pour nos ancêtres paléolithiques.


La Roue Solaire et le Christ Cosmique


Quand il y a un axe tournante, tout le reste du ciel tourne autour comme un parasol qui fait tourner le Soleil autour de la Terre pendant la journée et les étoiles et planètes la nuit. Les constellations les plus proches autour de l’étoile polaire décrivent un cercle ou une Roue Solaire et sont nommées des constellations circumpolaires. Par contre, nous savons que la constellation polaire change à cause du vacillement de l’axe terrestre et décrit un cycle de 26.000 ans avant de retourner à la même constellation. Parmi celles-ci se trouve la constellation du Cygne qui occupait la position polaire vers 16.000 avant JC et de nouveau dans 8000 ans (vers 10.000 après JC). A peu près 3000 ans après (14.500 avant JC), le Cygne céleste avait quitté son poste polaire au dessus de l’Axe Mondial pour laisser la place à la constellation suivante du cycle (Cepheus). A partir de ce moment là, Cygnus redevenait une constellation circumpolaire qui semble tirer la Roue Solaire autour de son axe. Pour cette raison, je soupçonne que les soi-disants symboles solaires comme les Swastikas et les roues croisées retrouvées partout en Eurasie sont bien plus que de symboles solaires. En fait, ils représentent l’Axe Mondial et le Parasol Cosmique, tiré par le Cygne céleste ou la corde ombilicale galactique.



La roue en bronze avec les 8 cygnes dateant du 11ième siècle avant JC affichée ci-dessus a été retrouvée dans la Grotte de Han. Cette magnifique grotte se trouve dans un massif de roche calcaire, nommé ‘Boine’ depuis des temps immémoriaux. Boine était une des déesses principales des Celtes qui a donné son nom à la rivière la Boyne en Irlande et à son temple le Bru na Boine (Matrice de la Vache Blanche) à Newgrange. Boine signifie ‘Vache Blanche’ et elle représentait non seulement la rivière terrestre mais aussi la rivière céleste. En effet, la Voie Lactée était nommée Béatar na Boine (la Voie de la Vache Blanche). Est-ce une coïncidence qu’un endroit comme la Grotte de Han ou une rivière semble naître d’une Matrice terrestre à l’intérieur duquel on trouve des centaines de ‘pis de vaches’ est nommé ‘Boine’, sachant que notre région a été peuplée par des tribus Celtes et Germains avant l’époque Romaine? Ceci dit, je crois donc que la roue solaire tiré par les 8 cygnes symbolise l’année Celtique avec les 8 festivals saisonnières: 2 équinoxes, 2 solstices et les 4 mi-saisons.


La Mort et la Renaissance du Christ


Il y a encore une autre particularité dans la constellation Cygnus: sa forme de Croix Calvaire.



Coïncidence? Je ne crois pas! Dans l’hémisphère nord, Cygnus est le mieux visible en été, quand l’étoile polaire atteint son point le plus haut dans le ciel. Pendant cette période, le cygne céleste occupe la position zénit avec trois autres étoiles: Vega (Lyra) et Altair (Aquila) qui forment ensemble le Triangle d’Eté. En hiver, évidemment, elle est moins visible car elle est en dessous de l’horizon pendant la plupart de la nuit. Pendant la solstice d’hiver le 21 décembre, elle se couche vers 22h00 et disparait presque entièrement en dessous de l’horizon avant de se lever quelques heures avant le lever du Soleil le lendemain matin. En autres mots, Cygnus annonce la renaissance non seulement du Soleil mais d’une nouvelle année entière. Dans le calendrier liturgique ce moment est connu comme la Renaissance du Christ (Cygnus) de la Sainte Vierge (Voie Lactée). Pourtant, on la fête seulement le 25 décembre, 3 jours après la solstice. Pourquoi? Ceci est naturellement lié au fait que le Soleil après la solstice, se lève au même moment pendant trois jours. C’est seulement à partir du 25 que le Soleil commence à se lever plus tôt et que les jours deviennent plus longs. En Christianisme, ceci est symbolisé par les trois jours entre la mort de Jésus sur la Croix et sa résurrection. Cette renaissance cosmique se passe aujourd’hui et je pense que c’est un bon moment pour méditer un peu plus sur ce raisonnement cosmo-spirituel au lieu de se perdre dans la religion superficielle ou la banalité matérielle.


Joyeux Noël

23 vues0 commentaire

Коментарі


bottom of page